Je voudrais penser que la lecture de mon blog est une lueur de lumière brillante au début de la fin d'un hiver sombre et très humide.

Je ne pense que personne ne se sent bien d'être rappelé de la pluie incessante, le hurlement du vent, la lumière du jour terminé à seize heures, les factures de carte de crédit de Noël, le froid, les rhumes, les inondations et les dolines, donc je ne vais pas les mentionner.

Dans le jardin, les premiers signes de fleurs sont apparues même si la saison de gel a encore 4 mois à courir.  En plus, le déluge a commencé à relâcher, et après l'hiver le plus humide depuis 248 années, nous esquissons avec enthousiasme des plans pour faire face à l'interdiction tuyau d'arrosage inévitable, aussitôt que les autorités ont décrété que nous avons eu la “mauvaise type de pluie”.

J'ai réussi à sortir sur mon vélo deux fois cette semaine en temps doux, même ensoleillé, qui j'espère donnera le ton pour le temps à partir d'ici. Pour raison d'un manque d'exercice, ma ceinture et les régions avoisinantes ont une ressemblance d’actualité aux renflement défenses contre les inondations, avec des sacs de sable personnels bien remplis que je porte sur ma selle. Espérons que le vent a tourné et je peux commencer à décharger une partie du ballast.

Hier j'ai fait un tour agréable dans les petites rues de Newdigate, Brockham et Leigh, et j’ai eu le plaisir à voir la plus brave de fleurs de printemps, perce-neiges, aussi des crocus, croci, des fleurs jaunes et pourpres. J'ai vu un lapin trottiner dans une haie, et tout au long de mon parcours, j'ai été accompagné par le ramage qui a témoigné au son merveilleux de très peu de voitures. Je me suis arrêté au milieu de nulle part pour prendre un flacon de café bref, mais qui s'est transformée en un long intermède commençant avec une conversation avec un agriculteur de l'impact des inondations sur son fumier répartition. Il a fourni la plupart des faits et des opinions alors que j’ai fourni la plupart des hochements sage en accord avec quelques "Ah Ouis! et Oh Nons!" pour être poli.

A peine était-il parti sur son tracteur pour ajouter à la douce odeur de printemps, d'un cycliste est apparu sur un vélo pliant, un Brompton. Je vois surtout des vélos de course et des VTT pendant que je fais mes tours, et même si au début il m’a semblé un peu incongru de voir un vélo de banlieue dans la campagne, bien sûr il avait bien le droit! Son vélo a fait un bon point d’intérêt et le démarrage d’une conversation très longue et agréable et à laquelle j'ai contribué plus que des bruits de ponctuation. Bien que pas un expert en vélo, je me sentais plus à l'aise avec ce sujet que dans le domaine du fumier répartition.

Donc, mon cinq minutes de pause-café s'est transformé en une heure très agréable mais finalement j’ai poursuivi mon tour à Brockham pour ramasser quelques pâtés et saucisses du boucher local - maintenant je suis de retour en mode d'entrainement, il est important que je m'en tiens à un régime d'amélioration des performances . Au moment que je traversais la place du village, j'ai vu un homme qui piloté un hang-glider/parakite-sèche-cheveux motorisé (voir à droite). Il semblait complètement en contrôle, mais comme les champs sont tellement boueux en ce moment je imagine que son atterrissage était lisse pour dire le moins. En tout cas, dès que la montée d'adrénaline à cause des machines volantes et d'acheter des saucisses était terminée, j'ai continué sur mon chemin à la maison au cours de laquelle il n'y avait pas plus de pics d'excitation, mais beaucoup plus de plaisir à zigzager à l'air libre.

Et, bien qu'il soit encore trop tôt dans l'année pour dire que l'hiver est terminé, la pluie a cessé, le soleil a brillé, et il est une lueur d'espoir que le printemps attend en cachette dans un avenir pas trop lointain.